Course mythique - Le Mini Fastnet

June 30, 2014

 

Virer le phare du Fastnet en course, c'est le rêve de tous les marins, et c'est maintenant chose faite! 

 

Le départ est donné le 22 Juin de Douarnenez sous un soleil chaud et un vent modéré de secteur NE. Un anticyclone est situé sur l'ouest de l'Irlande mais devrait rapidement laisser la place à une dépression et son front froid. On s'attend donc à des vents faibles puis forcissants en milieu de parcours.

 

Premiers jours difficiles

 

Nous négocions un très bon premier départ, rapidement tué dans l'oeuf par un rappel général (trop de bateaux ayant franchi la ligne avant le signal). Le second départ est moins bon et nous sortons sous le vent de la flotte.

 

Les premiers bords de près nous laissent un goût amer et notre bateau prend rapidement du retard sur le reste de la flotte. C'est donc en dernière position que nous passons la bouée de dégagemement.....

 

La première partie de la course, de Douarnenez à la pointe anglaise, ne nous réussi pas non plus. Impossible de régler correctement le bateau au près. Après 1,5 jours de course, nous sommes toujours dans les trois derniers. Cette situation est extrèmement frustrante, mais hors de question de se démobiliser!

 

Le paysage de Land's End est magnifique, nous tirons des bords le long de la falaise anglaise pour contrer les courants défavorables.

 

On lâche rien!

 

La seconde partie du parcours (Angleterre => Irlande) se déroule dans des conditions très instables et un vent faible.

 

On ne succombe pas à l'envie d'ouvrir nos Guiness (réservées pour le passage du Fastnet) et on se sort très bien de cette phase de transition avant l'arrivée du front froid. Au moment de la bascule de vent on se fend d'un petit envoi de spi nocturne, tous feux éteints pour rester discret. Ça fait du bien au moral!

 

À l'approche des côtes irlandaises nous avons une dizaine de bateaux dans notre tableau arrière.

 

Le passage du Fastnet est un moment magique, ce phare est un symbole dans l'histoire de la course au large.

Nous le passons en fin de journée dans une explosion de Guiness (que l'on aurait peut être pas du matosser dans le bateau!).

 

Ça surf, et ça remonte la flotte!

 

Route sur la pointe Bretagne dans des vents d'Ouest forcissants, enfin du portant! Les conditions sont parfaites pour le fidèle 514 qui peut enfin se dégourdir les safrans.

 

Météo France n'est visiblement pas d'accord avec le pêcheur irlandais que l'on entend discuter météo à la VHF (radio courte portée). Bon, en même temps, l'accent irlandais n'aide pas beaucoup.. Dans le doute, route directe!

 

Et on se sort plutôt bien de l'exercice: on remonte rapidement la flotte, ça fume à bord du 514! Après les lenteurs des premiers jours, autant dire que l'esprit fantassin est de retour à bord.

 

Dans le top 10 !

 

On approche de la ligne d'arrivée sous spi médium après 5 jours de course, talonnés de près par un autre pogo2. Gros coup de stress lorsque le point d'écoute de spi lâche à deux miles de la ligne. Petite mention à mon allemand d'équipier qui, dans une manoeuvre pour le moins accrobatique, parvient à frapper une écoute de spi dans l'oeillet et à maintenir nos vilains poursuivants à distance!

 

Tuut, on passe la ligne en 8ème position! Vu notre position au deuxième jour de course, on est très content du résultat. On est resté dans le match jusqu'au bout, sans jamais se perdre dans la contemplation des dauphins irlandais.

 

Merci encore à Yann Claverie, un équipier efficace et de très bonne composition (malgré des habitudes alimentaires obscures et une hygiène dentaire légèrement obsessive).

 

 

On a hâte de remettre ça l'année prochaine :)

Becs

Tags:

Please reload

Featured Posts

Teaser - Saison 2014

December 1, 2014

1/4
Please reload

Recent Posts
Please reload

Search By Tags
Please reload

Follow Us
  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
  • Google Classic

Golden Team SAS - 834 247 314 R.C.S. Coutances