The Transat - Edouard 4eme à New-York !

May 23, 2016

 

Il l'a fait! Edouard a franchi la ligne d'arrivée de The Transat bakerly 2016 en 4eme position hier vers trois heures et demie du matin (heure locale) après 19 jours 18 heures 3 minutes et 3 secondes de course passés en mer. Il devance sur le fil son adversaire des derniers jours Robin Marais, qui a coupé la ligne d'arrivée seulement une heure et demie après lui! 

Fierté et soulagement

Parce qu'il y a encore deux ans il n'avait jamais navigué en solitaire, parce qu'il s'était préparé pour la Mini Transat pendant 1 an et demie mais à The Transat pendant seulement 4 mois, parce que c'est la course transatlantique en solitaire la plus épuisante et stressante qui existe, parce qu'il n'avait jamais fait de Class40 avant cette année, parce qu'il ne s'était jamais mesuré à des marins aussi expérimentés, parce qu'il n'avait jamais passé autant de temps en mer, parce qu'il n'avait jamais rencontré de vents aussi forts ou de vagues aussi hautes, parce que lui-même peu-être ne se rendait pas compte de ce dans quoi il s'embarquait, parce que si peu de gens croyait en  lui, c'est un véritable exploit que vient de réaliser Edouard!

En arrivant à New-York, qui plus est aussi bien classé, Edouard nous a offert hier une inspirante leçon de ténacité et d'abnégation dont nous ne sommes pas peu réceptifs, et peu fiers... Un grand grand bravo à lui!

 

 

Il faut avouer que les conditions dans lesquelles cette course s'est déroulée ne donnaient pas envie : des vents soufflant jusqu'à 50 noeuds, souvent de face, une mer hachée mettant à rude épreuve monture et marin et un froid quasi polaire par instant. Sur le visage d'Edouard à son arrivée on devine que la course n'a pas été simple, et on comprend qu'il a dû aller chercher loin, très loin, les ressources physiques et psychologiques nécessaires pour finir cette course. S'il y a bien une chose que nous pouvons partager avec lui c'est le soulagement de le savoir en sécurité sur les pontons de New-York!

 

 

Eau, Champagne, Vin et Gin Tonic

Dès la ligne d'arrivée passée ses parents venus l'accueillir ont pu tendre à Edouard une bouteille d'eau. Précisons qu'il ne lui restait plus que 3 litres pour les trois derniers jours suite à une panne de dessalinisateur!

 

 

Ce fut ensuite au tour de la traditionnelle bouteille de champagne et enfin au vin, offert par la Famille Fabre et le Baron François!

 

 

Interviewé peu après son arrivée, Edouard disait : 
"Au début, j’osais pas du tout tirer sur le bateau, je me sentais très frustré. J’ai failli taper dans un cargo, je me suis fait doubler par une baleine. On s’est pris une bonne grosse dépression, bien vénère. On était venu pour ça. C’était cool parce qu’on était avec Robin (Marais), côte à côte à ce moment là. Au fur et à mesure, j’ai pris confiance dans le bateau. J’ai pris de plus en plus de plaisir. J’étais un peu déçu parce que j’étais bien dans le match jusqu’à la porte des glaces et j’ai commencé à casser plein de trucs. J’ai pris beaucoup de retard. Je pensais que c’était des gros trucs cassés mais en fait ça n’était pas si grave. Après, ça c’est mieux passé. Le finish est génial, c’est incroyable. On était côte à côte avec Robin, à 100 mètres alors que ça faisait 3 000 milles qu’on ne s’était pas vu. Je suis vraiment content car c’est une chance de fou de faire ça juste après la Mini Transat, avec le peu d’expérience que j’ai, et en plus je suis quatrième !”

D'après nos informations, des témoins sur le ponton ont indiqué que les premiers mots d'Edouard aussitôt les pieds sur terre furent tout de même "Mais où sont les Gin Tonic??", ce qui a tout de suite rassuré ses proches sur sa santé psychologique. D'après ces mêmes témoins, les Gin Tonic furent trouvés quelques heures plus tard par Edouard (avec l'aide précieuse de Robin Marais, fraîchement arrivé) dans un bar voisin du quartier de Brooklyn. Rarement une si maigre récompense fut si largement méritée!

 

 

Classement

Avant les Gin Tonics il y a quand même eu la remise des prix avec les 5 Class40 arrivés à New-York. On n'oublie pas tout de même Anna et Hiroshi qui sont sont toujours en mer. Bravo à eux ils doivent avoir très hâte d'arriver! Pensées également pour Isabelle, Armel et Maxime qui n'ont pas eu autant de réussite que les autres mais qui n'ont pas démérité pour autant...

 

Pointage le jeudi 23 mai à 17h (UTC+2)
1 - THIBAUT VAUCHEL - CAMUS (SOLIDAIRES EN PELOTON)
2 - LOUIS DUC (CARAC)
3 - PHIL SHARP (IMERIS)
4 - EDOUARD GOLBERY (NORMANDIE)
5 - ROBIN MARAIS (ESPRIT SCOUT)
6 - ANNA-MARIA RENKEN (NIVEA) à 55 milles
7 - HIROSHI KITADA (KIHO) à 270 milles
ABD - ISABELLE JOSCHKE (GENERALI)
ABD - ARMEL TRIPON (BLACK PEPPER)
ABD - MAXIME SOREL (VANDB)

Et maintenant ?

Il n'y a plus qu'à attendre qu'Edouard récupère de sa traversée - accessoirement de sa soirée - et prenne le temps de nous raconter sa course! Mon rôle est maintenant terminé, ce fut un plaisir de partager avec vous cette aventure. On attend son récit détaillé et la vidéo de la course avec impatience, il fera cela bien mieux que quiconque!
 

On n'oublie pas de remercier  :
Gilles Chiorri (directeur de course) pour la superbe photo d'Edouard devant la statue de la liberté
Le comité d'accueil pour avoir réceptionné le colis et pris des photos : Francois et Anne Golbery ainsi que Victor d'Estais, notre envoyé spécial chargé de communication et de GinTo.

#BravoEdouard !

 

Please reload

Featured Posts

Teaser - Saison 2014

December 1, 2014

1/4
Please reload

Recent Posts
Please reload

Search By Tags
Please reload

Follow Us
  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
  • Google Classic